Ennéagramme et critères de motivation

Portrait de Jean-Philippe VIDAL
Ennéagramme et motivation

L'ennéagramme se basant sur une compulsion, le fameux « quelque chose qu'on évite à tout prix », est un outil de choix pour accéder aux moteurs de motivation internes de chacun et ainsi profiter du meilleur de ses collaborateurs en environnement professionnel.

 

Chaque profil va en effet être sensible à certains critères dont la présence constituera un environnement favorable au développement de la motivation.

Des éléments allant dans le sens du stress seront par contre un frein à la montée de celle-ci, aussi les critères correspondant à la position de stress associée à chaque profil, le fameux profil de désintégration seront-ils à éviter.

Et si on va plus loin, on remarque qu'en matière de motivation, on peut souvent assister à un phénomène d'essoufflement. Quand ce phénomène se produit, en mettant en œuvre des critères associés à la position de sécurité liée à chaque position, le fameux profil d'intégration, il deviendra possible de conserver un haut niveau de motivation.

 

Concrètement, si on note :

  • [Cr] l'ensemble des critères associés à un profil donné,
  • [Cr-] les critères associés à la position de stress qui lui correspond (désintégration)
  • [Cr+] les critères associés à la position de sécurité qui y correspond (intégration),

pour un individu fonctionnant selon le profil considéré, on aura intérêt à lui offrir [Cr] pour que la motivation se développe et elle aura du mal si [Cr-] est présent. Au sommet de la motivation, il est probable d'assister à un essoufflement. A ce moment là, l'introduction de [Cr+] permettra de maintenir l'implication au plus haut. Si on représente graphiquement l'évolution de la motivation, on peut illustrer ce principe ainsi :

 

La question devient alors de définir des éléments pertinents pour mettre en œuvre ce principe. Pour cela, nous pouvons introduire des critères antagonistes qui motivent certains tandis qu'ils en démotivent d'autres et les répartir par profil. Il devient alors possible de connaître l'environnement favorable à un individu de profil donné en fonction de l'évolution de sa motivation dans le temps.

 

Pour illustrer ce propos, prenons un exemple :

Le profil 1 est « conformiste » tandis que son profil de désintégration, le 4, est à l’opposé « transgressif ».

Le profil 1 est « sérieux » tandis que son profil d'intégration, en 7, est à l’opposé « joueur ».

Le contexte permettant donc à la motivation du profil 1 de se développer est un climat favorisant la rigueur et les règles (sérieux et conformiste).

La motivation aura du mal à décoller si l'environnement est trop transgressif (comme l'indiquent le critère associé au  4).

Au mieux de la motivation, la focalisation extrême sur les résultats devient un frein et il sera important d' introduire la notion de plaisir à faire (comme l'indiquent le critère associé au 7, joueur).

Ainsi, quand un critère ne fonctionne plus, il est judicieux de mettre en avant un critère opposé, mais pas n'importe lequel.

Ce raisonnement peut être appliqué à chaque profil.

 

L'exploration de l'évolution des critères de motivation par profil est abordée dans le cadre du cursus de Praticien en ennéagramme envolutif et également par le parcours « ennéagramme en entreprise ». Les structures de fonctionnement dégagées sont un fondement de l'approche de l'ennéagramme adaptée à l'entreprise que constitue « Les Positions de Motivation ® ».

 

Jean-Philippe VIDAL
le 10 février 2009

© 2009 - EnVOLUTION

Niveau: 
Objectif: