Les sous-types Conservation

Portrait de Jean-Philippe VIDAL
Sous-types de l'ennéagramme en mode conservation

Point Un – Souci et Anxiété

Ce sous-type est très anxieux quand au fait que la moindre petite erreur pourrait avoir de graves conséquences sur sa survie et sa sécurité.

Les préoccupations sont orientés vers des réalisations matérielles, vécues comme un moyen d’être une bonne personne qui fait toujours la bonne chose, de façon juste : gérer les finances, assurer la sécurité de son emploi, être attentif l’état du monde, ou même des petites choses telles que ce qu’il va falloir acheter pour le dîner.

Tout changement dans la routine est angoissant, et il peut préférer souffrir que de tenter quelque chose de nouveau avec les risques que cela comporte. Il imagine souvent que quelqu’un le surveille et critique tout ce qu’il fait. Il se compare souvent aux autres, se corrige, et s’excuse ou du moins ressent qu’il devrait le faire.

 

Point Deux – Privilege

Ce sous-type excelle dans la création de relations chaleureuses avec beaucoup de types de personnes. En raison de cette grande capacité et du degré d’attention consacré aux autres, il peut y avoir un sentiment de droit, ou «moi d’abord », consistant à attendre un « traitement de faveur » comme le juste retour des autres vis-à-vis de son attitude dévouée. Cela peut contribuer à une attitude orgueilleuse, souvent teintée fausse modestie.

Les personnes de ce sous-type aime se gâter. Elles se font souvent plaisir avec de bons repas, des sorties shopping, des vacances spéciales, et autres formes de luxe. Elles dépensent souvent plus que nécessaire mais peuvent toujours le justifier.

Elle se sentent souvent fragiles et dépendantes dans leur tête mais le masquent en se montrant fortes et aidantes.

 

Point Trois – Sécurité Matérielle

Avec ce sous-type, la capacité des Trois à travailler dur, à obtenir de bons résultats, et à maintenir une image de succès se met au service de la réussite matérielle. Grâce à leur volonté et à leur énergie, les personnes de ce sous-type parviennent à atteindre leurs objectifs de sécurité financière et de carrière.

Le succès se mesure à la possession d’une belle maison, de plusieurs véhicules, etc. Le danger est de perdre contact avec son vrai soi dans cet effort, et de devenir trop identifié à son rôle au travail.

Le succès ne signifie pas forcément pour eux être un leader ou un centre d’attention : la personne avec laquelle ils sont en compétition et à qui ils cherchent à plaire, c’est eux-même.

 

Point Quatre – Intrépidité / Créativité débridée

On trouve ici une volonté farouche de se sentir en vie et d’éviter l’ennui et le non-sens d’une existence mondaine. Il s’agit de s’autoriser constamment à plier bagage, c’est une question de survie, car pour les personnes de ce sous-type la vie authentique semble toujours être « ailleurs ». Ainsi, Il y a une forte tension entre le désir d’acquérir la sécurité matérielle et la nécessité de se sentir détaché de tout.

Ces personnes se concentrent sur leur créativité, pouvant faire abstraction de tout le reste et ignorer les nécessités de la vie quotidienne. Il s’agit ici concrètement d’aborder les choses sous un angle que les autres n’ont pas envisagé. En règle générale, ils prennent très mal qu’on suppose savoir ce qu’ils pensent ou ressentent. Ils se rebellent quand on attaque leurs idéaux, quand on leur donne des ordres, ou si on essaie de les changer.

Ils sont attirés par les expériences extrêmes : naissances, morts, catastrophes, maladies graves etc… Certains ont même pu aller jusqu’à se mettre dans des situations dangereuses comme prendre des risques physiques, enfreindre des lois, établir des relations malsaines.

 

Point Cinq – Château-fort

La maison est ici vécue comme étant un endroit idéal pour se retirer du monde, où il est possible de se concentrer sans intrusions, demandes, questions, ou bruit… et ainsi de se sentir en sécurité.

Ce sous-type est tiraillé entre la recherche d’une vie simple qui consisterait à avoir un minimum de biens à gérer, l’impérieuse nécessité de pouvoir facilement accéder aux livres, films, et autres sources d’information.

On a, dans ce sous-type, deux aspects : l’un qui les pousse à thésauriser les objets, l’autre à minimiser leur lien aux autres.

En effet, il est question d’individus qui ont tendance à considérer que passer du temps avec les gens leur pompe de l’énergie aussi leur faut-il « économiser » leur temps. Ils comptent sur eux-mêmes et demandent rarement de l’aide ou un conseil, et détestent devoir quelque chose à quelqu’un, ou qu’on leur doive quelque chose.

 

Point Six – Chaleur et affection

Le style de ce sous-type consiste à surmonter la peur en tissant des liens et des relations avec les membres du groupe grâce à l’utilisation de la chaleur humaine. Ils aiment avoir l’opportunité de prouver qu’on peut compter sur eux, s’assurant ainsi qu’ils auront quelqu’un sur qui compter en retour.

Il y a ici un fort besoin d’un foyer sûr où se sentir protégé du monde extérieur. Ainsi, connaître la perception qu’ont d’eux les figures d’autorité est important pour pouvoir s’assurer de rester dans leurs bonnes grâces. Chaque action qu’ils s’apprêtent à réaliser est analysée avec minutie pour s’assurer qu’ils ne vont pas commettre une erreur ou bien mettre en jeu leur sécurité.

 

Point Sept – Famille et bons amis

Ce sous-type aime profiter de l’abondance que permet une vie au sein de leur famille et de leur cercle d’amis. L’accent est mis sur le partage de bonnes idées, la préparation de repas élaborés (ou la planification des sorties au restaurant), l’organisation des vacances, distractions ou tout autre projet amusants.

Il se chargent d’amuser les autres et préfèrent que leurs amis soient positifs, comme eux.

S’ils aiment être spontanés, ils planifient quand même à l’avance pour être sûr de voir leurs amis et ne manquer de rien.

 

Point Huit – Survie

L’agressivité et l’excès en Huit sont ici orientés vers la survie physique et la sécurité matérielle. Concrètement, il y a toujours à disposition des réserves de nourriture et de tout ce qui est nécessaire pour survivre dans un monde hostile.

Ces individus se sentent plus en sûreté quand ils sont à un endroit d’où il est possible d’observer tout ce qui se passe dans la pièce, de sorte que personne ne puisse les prendre par surprise.

Se protéger soi-même, ses possessions, sa famille est leur préoccupation principale. Pour ce faire, ils ne peuvent ni ne veulent dépendre de qui que ce soit pour quoi que ce soit. Ils sortent de leurs gonds quand les choses dans leur vie ne sont pas à leur place et qu’ils ne peuvent accéder à ce qu’ils veulent ou qu’ils ont l’habitude d’avoir.

 

Point Neuf – Appétit

Ce sous-type excelle à créer des « infrastructures pulsionelles pratiques », autrement dit, des rituels : regarder la télévision, faire la grasse matinée, lire, aller au cinéma, etc… Il devient nerveux si quoi que ce soit les perturbe.

La narcotisation agit à plusieurs niveaux :

  • Tendance à négliger les choses importantes et les responsabilités pour se concentrer sur ses habitudes ;
  • Place exagérément importante de la nourriture qui sert à chasser l’ennui, se distraire, ou à oublier ses sentiments ;
  • Comportement de collectionneur d’objets et d’informations ayant beaucoup de mal à jeter les choses parce qu’il est difficile de décider ce qui compte vraiment.

 

Nicolas DEPETRIS & Jean-Philippe VIDAL
Février 2011

© 2011 - EnVOLUTION

Niveau: 
Objectif: