La polarité des sous-types de l'ennéagramme

Portrait de Jean-Philippe VIDAL
Polarité des sous-types de l'ennéagramme

Chacun de neufs mécanismes de l’ennéagramme peut se décliner sur les différentes façons de fonctionner du centre instinctif, en fonction de la priorité donnée à un de nos trois instincts fondamentaux : l'instinct de conservation, l'instinct social et l'instinct sexuel. S'agissant du centre instinctif, nous serons logiquement soumis à une logique binaire (attaquer ou fuir, noir ou blanc, ami ou ennemi, ...) et chacun de ces instincts peut donc prendre deux colorations distinctes.

 

L'instinct de conservation vise à assurer la survie physique en étant attentif à toute menace potentielle de l'environnement Cet instinct agit pour nous protéger et va pouvoir se décliner selon deux modalités opposées l'une de l'autre :

  • Un mode défensif : on se met en sécurité, à l'abri, en établissant des frontières nettes et en s'assurant que rien ne manque. C'est une approche proactive de la conservation.
  • Un mode fusionnel  : on assure sa conservation en n'offrant pas de résistance, en « suivant la ligne de plus grande pente ». Le roseau plie mais ne rompt pas... C'est une approche adaptative de la conservation.

 

L'instinct social vise à se faire une place au sein d'un groupe, à être reconnu socialement par quelque chose de plus grand que soi et se décline aussi en deux polarités :

  • Un mode conquérant  : on se fait une place au soleil, on se crée un personnage social dont la mission est de prospérer. C'est une approche proactive du rôle social.
  • Un mode circulant  : on existe socialement parce qu'on est un relais entre les autres, un point de passage qui facilite l'échange et rend possible les contacts. C'est une approche adaptative du rôle social.

 

L'instinct sexuel permet d'établir une relation intime débordant largement la pure problématique sexuelle. Il est plus parlant de parler d'intimité, de rapport établi à deux avec une autre personne. Cet instinct se décline bien sûr en deux polarités :

  • Un mode proactif  : on part en chasse d'un partenaire, on en fait la conquête. C'est une façon de vivre l'instinct plutôt masculine.
  • Un mode réceptif  : on cherche à séduire, à attirer. Si le mode proactif partait à la chasse, on est plutôt ici à tendre ses filets. C'est une façon de vivre l'instinct plutôt féminine.

 

Les polarités des sous-types instinctifs sont abordées dans le cadre du module ‘Sous-types dans l’ennéagramme’

 

Jean-Philippe VIDAL
le 8 mars 2010

© 2010 - EnVOLUTION

Niveau: 
Objectif: